Clonopsis gallica (Charpentier, 1825) PSG n° 45

 

Ordre

Sous ordre

Famille

Sous-famille

Phasmatodea

Aerolatae

Bacillidae

Bacillinae

Origine: France

Plantes nourricières: ronces, aubépine, prunelier, rosier sauvage, frêne, chêne, framboisier

Durée d'incubation: cycle annuel (incubation entre la ponte en été et l'éclosion au printemps)

Durée de développement: 3 mois (en 4 mues)

Caractéristiques :

Il s'agit d'un petit phasme en forme de brindille dont les couleurs varient du brun au vert. Cette espèce est parthénogénétique. les petits sont vert clair.

Cette espèce française ne se rencontre pas dans tout le pays. On la trouve surtout dans la moitié sud du pays, mais aussi plus au nord (présente dans les Pays de la Loire et en Bretagne). Les individus sont nocturnes, et passent leur journée au fond d'une haie ou d'un bosquet (où ils passent généralement leur vie). Cependant, il arrive que l'on trouve des Clonopsis en pleine journée, sans que l'on sache vraiment pourquoi. Le cycle de ce phasme est très particulier, étant données les conditions climatiques du pays. En effet, il ne vit que pendant la période chaude, et meurt en septembre ou octobre. Les oeufs sont pondus pendant tout l'été et sont déposés au hasard sur le sol, ils sont recouverts par les feuilles à l'automne, ce qui contribue à les protéger des gelées. Une période de gelées est indispensable pour lever la diapause des oeufs. Une première période de froid permet de lever la diapause pour environ 30 % des oeufs, les autres ne pourront éclore qu'après une deuxième période de froid. De plus, environ 70 % des oeufs, pourront éclore sur trois ans. Les éclosions ont lieu vers la fin mars dans la nature, après une période de retour au chaud, et d'humidité.

Bon nombre de ces informations sur le Clonopsis gallica proviennent du site de l'ASPER, association spécialisée dans la systématique des phasmes français et des petites Antilles. Pour un lien vers le site de l'ASPER, cliquez ICI.

 

Elevage :

En élevage, les oeufs doivent être conservés au sec et à température ambiante avant d'être placés dans le réfrigérateur à la fin du mois de décembre. Il faut ensuite les en ressortir à la fin du mois de février (2 mois en tout au frigo). Les oeufs écloront 15 jours après leur retour au chaud (température ambiante). A partir du moment où les oeufs sont sortis du frigidaire, l'humidité doit être de plus en plus importante afin que les larves ne restent pas coincées dans les coquilles. Cette espèce supporte mal la chaleur (plus de 30°C), les pulvérisations d'eau, et la nourriture défraîchie. Je maintiens personnellement les Clonopsis dans une cage très aérée, à 20°C, et je pulvérise de l'eau une fois par semaine, en très petite quantité. Cependant, j'arrose les larves plus régulièrement, et j'ai ainsi eu un taux de réussite important. Cette espèce ressemble au Carausius morosus, par le fait qu'elle soit également parthénogénétique, et que des faux-mâles ou gynandromorphes peuvent parfois apparaitre (mais cela est très rare).

 


Photo : Alan Nivaggioli

 

retour à la liste des fiches